ebreuil et ses environs
MAISON A VENDRE 03450 EBREUILMAISON  A VENDRE 03450 EBREUILMAISON A VENDRE 03450 EBREUILMAISON A VENDRE 03450 EBREUILMAISON A VENDRE 03450 EBREUILMAISON A VENDRE 03450 EBREUILMAISON A VENDRE 03450 EBREUILMAISON  A VENDRE 03450 EBREUIL

  EBREUIL 03450 MAISON CENTRE BOURG: MAISON en grande partie rénovée 6/7 pièces, environ 85m² (3chambres). Pour habitation principale, résidence secondaire ou investissement locatif.
 DIAGNOSTIQUE PLOMB, AMIANTE, ELECTRICITE, FAIT. Descriptif détaillé sur le   BON_COIN

Nos pages professionnelles Recherchez vos pièces détachées et accessoires électroménager

 

EBREUIL, SITUATION GEOGRAPHIQUE ET SON HISTOIRE.
EBREUIL, PREMIERE DESTINATION DE TOURISME VERT DE L'ALLIER.

    - SITUATION GEOGRAPHIQUE

Avant toutes choses, un p'tit tour d'EBREUIL rien que pour vous...

Vous localiserez EBREUIL au Nord du Massif Central dans la partie Sud de l'allier, département le plus au Nord de la région administrative d'Auvergne.
Ville de tourisme, elle se situe à la sortie des Gorges de la Sioule, rivière lui servant sur une partie de son cours de limite entre Allier et Puy de Dôme. Elle est desservie depuis quelques années déjà par l'autoroute A71 Paris - Clermont Ferrand   sortie N° 12, qui si vous continuez votre chemin plus au sud vous emmènera jusqu'au VIADUC DE MILLAU par le biais de l'autoroute A75. La nationale 9 de Moulins direction Gannat, la départementale 998 de Montluçon, et la nationale 209 de Vichy direction Gannat vous amèneront aussi à EBREUIL.

Si votre curiosité vous a amené à pointer sur les liens de ce texte, ils vous auront largement situés cette ville classée station verte de vacance sinon voici les coordonnées géographiques : 46° 06' 59" de latitude Nord, 3° 05' 15" de longitude Est, et prenez une boussole ou votre GPS pour venir....! Non mais ! Que vous faut-il de plus...?! A votre arrivée voilà ce que vous pourrez trouver sur place....A moins que vous débarquiez un jour férié ou un dimanche !! Et encore, il y aura toujours une bonne âme pour vous renseigner, car le repos, ça a du bon.... ! On n'est pas toujours sous pression. Quoi que, ça dépend de quelle pression on parle..!!? Car l'ébreuglien ou l'ébreuglienne comme je vous le disais sur cette page d'accueil ( l-ebreuglien.com ) se laisse facilement appeler le fiôlant ou la fiôlante. D'où vient ce diminutif ? C'est une extension, dans notre patois du coin, de la fiole qui est par définition une petite bouteille. Fiole ou plutôt fiôle, avec l'accent du "coin", dans laquelle le paysan du cru la remplissait de ..... ce que bon lui semblait lorsqu'il allait aux champs ou tailler la vigne !! Il faut dire que les coteaux Sud, Sud-est d'EBREUIL, n'étaient cultivés que de vignes et qu'EBREUIL comptait plus d'une vingtaine de bistrots en son temps. Je vous rassure tout de suite, ce n'est plus le cas...! L'un n'allant pas sans l'autre, cette fiôle était souvent rempli de vin, ou d'eau de vie pour les plus costauds. Par extension de notre patois, on en fit un verbe. Le verbe fiôler qui qualifiait l'état du moment d'un personnage qui avait trop bu. J'ai souvent entendu cette expression << il est complètement fiôlé >>. Une zone d'ombre, si je peux dire, subsiste. C'est la contenance du dit flacon. Car si la définition de la fiole tend à laisser penser que le volume ne devait pas dépasser 25cl., il m'est souvent revenu aux oreilles que cette fiôle pouvait aller au de-là du litre...(?) Personnellement je pense qu'au fil de l'histoire d'EBREUIL, la FIÔLE est devenu un terme générique représentant une bouteille de forme et de contenance diverse en fonction de l'utilité de chacun.

Bon !! évidement cela ne vous dit pas grand chose, et vous vous demandez peut être ce que peut bien venir faire sur le net cette bourgade de quelques centaines d'habitants, chef lieu de canton, et commune de presque 1300 citoyens (1286 au 1 Janvier 2006 pour être exact). Eh! bien, c'est pas compliqué, elle aimerait simplement retrouver un peu de sa notoriété passée afin que vous ne la traversiez pas "au grand galop" lors de vos vacances, voyages, ou passages occasionnels. Car son histoire est tellement longue et dense que cela vaut bien le détour. Et encore je suis loin de tout pouvoir vous dire et de tous savoir sur notre bonne vieille ville... Voyez donc..!

     -UN PEU D'HISTOIRE

EBREUIL !! Eh! bien faite une recherche sur la toile et vous verrez qu'il n'y a qu'une ville nommée EBREUIL de par le monde... Beaucoup d'autre ont leur soeur jumelle voir une triplette à quelque part. Très prétentieux tout ça ? Mais non car sauf erreur et à ma connaissance il n'y a pas deux villes, villages, ou "patelins" qui s'écrivent ainsi. L'origine du nom EBREUIL remonte très vraisemblablement au début de la période Gallo-Romaine. Quant à sa fondation nul ne sait quelle en est l'origine. Il est simplement rapporté que déjà notre "bonne vieille ville" existait au début du christianisme, période ou même notre pays ne s'appelait pas encore France et était loin d'avoir les frontières qu'on lui connaît aujourd'hui. J'aime simplement à penser que la fondation d'EBREUIL s'est faite naturellement grâce à l'emplacement géographique et hydrographique de ce lieu qui a simplement apporté les ressources minimums que recherchaient les hommes du moment à savoir de l'eau et de bons terrains de cultures. Plusieurs voies romaines la desservaient notamment la proximité d'une voie transversale majeur passant par le pont de Menat. Le tracé partait de Lyon pour rejoindre Clermont Ferrand, Limoge, Sainte et finalement rejoindre Bordeaux. Son nom a donc subit quelques modifications au fil du temps et "L'Histoire d'Ebreuil" écrite par l'abbé Boudant dans les années 1860 nous en donne une très bonne analyse.

EBREUIL fut en son temps une ville fortifiée, entourée de larges et profonds fossés alimentés par la Sioule. Les derniers vestiges de ces fortifications furent démolis à l'époque de la révolution, période pendant laquelle elle continua à prendre de l'extension dans son architecture. Il ne reste que très peu de vestiges de ces fortifications. EBREUIL donc, fut sévèrement fortifiée sous Charlemagne (oui, celui qui inventa l'école!! Et celle d'EBREUIL par la même occasion ??!), lequel fit ériger un château et une chapelle royale pour que l'un de ses fils, Louis le Débonnaire, régnant sur l'Aquitaine, y passa quelques mois chaque année. Au XIV ème siècle la chapelle royale fut reconstruite à son même emplacement et communément appelée Eglise notre Dame pour finalement, après beaucoup de polémiques au sein du conseil municipal, être démolie en 1958, sa vétusté la rendant dangereuse et difficile financièrement à entretenir. Il reste en centre bourg quelques vestiges de ces constructions (mais trop peu à mon goût). Notamment dans l'une des anciennes rues, Rue de la Tour Blanche, avec un pan de l'une des tours des fortifications, et, place de l'hôtel de ville, entre Poste et Mairie où, derrière le monument commémoratif, il reste piliers et arcade du fond du coeur de l'Eglise notre Dame.

Intimement imbriqué dans son histoire, EBREUIL fut aussi un haut lieu du christianisme ce qui, pendant ces périodes guerrières jusqu'à la révolution, contribua sans nul doute à la sauvegarder des invasions et attaques diverses. Elle du quand même affronter et subir les guerres de religion au 16 ème siècle entre protestants et catholiques, "virant de bord" plusieurs fois au gré des affrontements entre ligueurs et protestant. Elle fut par contre relativement bien protégée des conflits qui opposèrent la dynastie des Bourbons et leur immense fief féodal, LE BOURBONNAIS, au roi de France. EBREUIL se savait protégée et n'avait de compte à rendre en haut lieu du clergé qu'à l'évêque de Clermont et au pape lui-même. Il faut dire que l'Abbaye Saint Léger flanquée de son abbatiale, monastère remarquable en son temps par sont architecture et bâti sur les bords de la Sioule, rayonnait sur plus de Cinquante paroisses alentours et plus encore. Pour vous dire, ce monastère avait sous sa tutelle les prieurés de Saint Pourçain, Souvigny, et Sauxillange dans le Puy de dôme. Son influence s'étendait même jusqu'en Atlantique où l'abbé de Saint Maixent lui ouvrait ses "réservoirs maritimes" afin que l'abbaye d'EBREUIL et ses religieux ne manquent ni de poissons et surtout de sel si rare et si cher à cette époque. Il faut préciser que ces mêmes moines de Saint Maixent fuyant l'invasion des normands et emportant les reliques de Saint Léger, sont à l'origine de cette abbaye et son abbatiale. Peu avant la révolution de 1789, l'Abbaye déclinante, vétuste et mal gérée fait l'objet, avec l'approbation du roi Louis XV en 1765, de transformations importantes et devint "L'Hospital d'Ebreuil" avec cette architecture de caractère qu'on lui connaît à l'heure actuelle. La révolution étant passée par là, les biens de l'Abbaye devinrent propriété de l'état et furent distribués et vendus aux notables de la ville et des environs. Ce bâtiment sert aujourd'hui de maison de retraite et devrait bientôt être réhabilité à d'autres fonctions.

Informations